trotinette-electrique

Trottinette électrique : le guide d’achat

trotinette-electrique

Vous êtes un adepte de la glisse urbaine et songez à acquérir une trottinette électrique ? Réfléchissez en premier lieu à l’usage que vous allez en faire. Puis, dressez une liste des exigences minimales que votre future trottinette électrique devrait intégrer. Dans cet article nous allons vous aider à dissiper vos doutes. Des informations utiles vont vous être données pour que vous puissiez, en fonction de vos besoins, faire un choix objectif. Nous allons donc voir en détail chacune des caractéristiques qu’il vous faudra prendre en considération lors de l’achat de votre trottinette électrique.

Quel est le poids idéal d’une trottinette électrique ?

trotinette-electriqueLe poids d’une trottinette électrique pour adulte dépend essentiellement du matériau de fabrication. Il existe des modèles en acier moins chers et plus lourds. Mais on trouve également des modèles plus légers et à la fois plus robustes en aluminium ou même en fibre de carbone. Logiquement, comme pour les vélos, plus le poids est faible, plus le prix est élevé. D’autant plus, s’agissant d’une trottinette électrique en fibre de carbone. Son poids dépend également de la taille du patin et peut varier de 7 à 22 kg.

Quel moteur choisir ?

C’est un aspect important à prendre en compte. Vous êtes à la recherche d’une trottinette électrique pour vous déplacer quotidiennement ? Vous êtes une personne corpulente ? Dans ces deux cas, vous devriez vous orienter vers une trottinette électrique puissante, supérieure à 250 w. En revanche, si la trottinette est destinée à un enfant, il existe sur le marché des modèles dotés de moteurs de 100 w. Actuellement, les moteurs intégrés sur les trottinettes électriques développent des puissances allant de 100 w jusqu’à 1 000 w.

Quelle autonomie ?

L’autonomie de votre trottinette électrique dépendra toujours de l’utilisation du moteur, de la vitesse et de la pente du parcours. Ne faites pas complètement confiance à ce que marque le fabricant. En effet, les valeurs qu’il affiche ne sont qu’une simple indication de référence pour des conditions normales d’utilisation. La capacité des batteries d’une trottinette électrique est mesurée par les ampères qu’elle possède, à condition que la tension soit la même. Plus l’ampérage est élevé, plus la capacité de charge est grande et donc plus l’autonomie est importante. Actuellement, les trois types de batteries les plus courants sont les batteries au gel, les batteries au lithium et les batteries au plomb. Comme pour un vélo électrique, un téléphone ou un PC portable, une trottinette électrique nécessite généralement entre 2 et 6 heures pour charger 100% de sa batterie.

trotinette-electrique

Les batteries au lithium

ce sont les plus efficaces, les plus légères et celles qui supportent le plus grand nombre de cycles de charge (la majorité tourne autour de 2 500-3 000 charges). De plus, ce type de batterie possède un avantage majeur : celui de ne pas accuser d’effet mémoire. En effet, les batteries au lithium peuvent être rechargées quel que soit leur niveau de charge précédent. Cela évite ainsi qu’elles se déchargent complètement.

Les batteries au gel

les trottinettes électriques sont souvent dotées de ce type de batterie. Les batteries au gel se caractérisent pour leur résistance et pour leur moindre coût en comparaison des batteries au lithium. Cependant, il est nécessaire de préciser que les batteries au gel supportent beaucoup moins de charges (environ 500). De plus, elles accusent un effet mémoire, raison pour laquelle il est recommandé de réaliser des charges complètes à 100%. Il faudra également veiller à ne pas les laisser tomber sous un seuil de 15% à 20% de leur capacité.

Les batteries au plomb

ces batteries offrent l’avantage de supporter un nombre de charges plus important que les batteries au gel et se situent dans une gamme de prix inférieur. Cependant, pour assurer de bonnes performances, les batteries au plomb-acide doivent être complètement rechargées après chaque utilisation. Cette précaution peut représenter un certain désagrément pour de nombreux utilisateurs.

Quel poids maximum peut supporter une trottinette électrique ?

Une trottinette électrique est limitée par le poids qu’elle est capable de supporter. Par exemple, l’une des plus populaires, la Xiaomi Ninebot Mijia supporte jusqu’à 100 kilos, de même que la Razor E300. Il existe d’autres trottinettes électriques capablent de supporter encore davantage de poids, telle la E-Twow Booster S2, allant jusqu’à 125 kg.

Comment choisir le fabricant ?

Sachez que la plupart des trottinettes électriques sont fabriquées en Chine. Avant votre achat, vérifiez que le fabricant offre un service après-vente et un service technique situé sur le territoire Français.

Quel système de freinage ?

Il existe deux principaux types de freins sur une trottinette électrique: les freins à disques et les freins à tambour. Leurs fonctionnements respectifs sont similaires. Le freinage est réalisé par la friction produite entre une surface fixe et une autre mobile.

Ces deux systèmes de freinage génèrent de la chaleur lors de la décélération. Une force de friction est exercée, transformant l’énergie cinétique en chaleur, jusqu’à ce que sa vitesse se réduise. En ce sens, les freins à disques dissipent mieux cette chaleur. Ceux-ci sont donc plus sûrs et plus fiables lorsqu’il s’agit d’éliminer les désagréments causés par la surchauffe du freinage.

Certains modèles actuels proposent déjà des freins régénératifs. Ce type de système de freinage fonctionne de telle sorte qu’il transforme l’énergie cinétique des roues en énergie électrique. Celle-ci est ensuite stockée dans les batteries. Ainsi, à chaque freinage, les batteries récupèrent une petite partie de leur charge. L’autonomie de la trottinette est ainsi augmentée.

Quelle taille de roues ?

La taille des roues varie entre 4” et 10”, bien que les plus courantes soient celles de 8,5”. En réalité, chaque marque monte ses propres modèles de roues, bien que celles-ci puissent être changées pour d’autres selon les besoins de l’utilisateur.

Les roues plus grandes permettent une plus grande vitesse. Elles absorbent mieux les petites bosses, les fissures et les à-coups que peuvent produire de petits sauts comme ceux d’un trottoir. Elles sont généralement plus confortables que les petites roues. Cependant, elles réduisent l’accélération de la trottinette et lui font perdre un peu de maniabilité.

Vous pouvez également opter pour une trottinette électrique pourvue de roues gonflables ou pleines. Les roues gonflables conventionnelles (avec ou sans chambre à air) contribuent à réduire les vibrations et agissent tel un amortisseur améliorant ainsi votre confort sur les longs trajets.

En revanche, les roues pleines évitent les crevaisons mais n’absorbent pas les irrégularités de la surface de roulement et transmettent des vibrations au corps et surtout aux bras. Ce type de roue n’est donc pas recommandé pour une utilisation quotidienne.

Certaines trottinettes électriques incorporent une série d’accessoires ou de caractéristiques supplémentaires :

  • Éclairage avant et arrière
  • Application mobile
  • Pied d’appui pour tenir en position verticale
  • Garde-boue
  • Klaxon
  • Support pour téléphone mobile avec possibilité de le charger sur la batterie
  • Dispositif antivol intégré via GPS

Un dernier conseil

Avant d’acquérir votre trottinette électrique, assurez-vous qu’elle possède bien le label de qualité européen SGS. Ce label certifie un fonctionnement correct et une qualité acceptable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post